Poussière Temporelle

Je recherche des administrateurs et modérateurs pour assurer l'activité du forum.

Derniers sujets

» [études de cinéma] Lycée Guist'hau (Ciné-Sup)
par emirkusturica Mer 28 Aoû - 1:21

» Que lisez-vous ?
par Ouroboros Lun 10 Mai - 11:30

» Le Bar du Piaf
par Khärynn Lun 4 Jan - 0:34

» District 9 - Neill Blomkamp
par Khärynn Lun 21 Sep - 21:06

» Qui sera le dernier debout ?
par Khärynn Mer 26 Aoû - 0:14

» Brefs commentaires et recommandations sur les films en salles...
par Ponpon Dim 5 Juil - 19:10

» Décès de Bill
par El Nautolan Ven 19 Juin - 18:43

» Jusqu'en enfer - Sam Raimi
par Marushka Ven 19 Juin - 17:48

» Terminator Renaissance
par Malie Mar 16 Juin - 11:23

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 24 le Mer 28 Aoû - 1:36


    Cannes du 13 au 24 Mai 2009

    Partagez
    avatar
    S.
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 978
    Age : 29
    Localisation : Paris
    Points : 2147487438
    Date d'inscription : 04/02/2008

    Cannes du 13 au 24 Mai 2009

    Message par S. le Jeu 30 Avr - 21:35

    Rah quel malheur, ce foutu système universitaire me bloque et m'empêche de prévoir un petit séjour à Cannes cette année. Déception d'autant plus grande que le programme à l'air très sympathique - ça change de Berlin, ah ah... -
    Site officiel : http://www.festival-cannes.com/fr/article/56303.html
    Remarquons pour le plaisir d'être cynique, que Ron Howard a eu l'audace de présenter, après Da Vinci Code (qui s'était vivement fait hué à Cannes), Anges et Demon (mais ne soyons pas injuste, on verra bien ce que ça donne...). Beaucoup d'habitués donc pour ce festival, des valeurs sûres (?). Je compte sur les khâgneux d'Hélène Boucher pour qu'ils nous rapportent tous les ragots Razz
    Ci-dessous, le programme complet :
    La Sélection Officielle 2009 est dédiée à la mémoire de Wouter Barendrecht (1965 - 2009).

    LA COMPÉTITION :

    Film d’Ouverture : Pete DOCTER - UP (Là-haut) H.C.- 1h44

    ***
    Pedro ALMODÓVAR - LOS ABRAZOS ROTOS (Etreintes brisées) - 2h09

    Andrea ARNOLD - FISH TANK - 2h02

    Jacques AUDIARD - UN PROPHÈTE - 2h30

    Marco BELLOCCHIO - VINCERE - 2h08

    Jane CAMPION - BRIGHT STAR - 2h00

    Isabel COIXET - MAP OF THE SOUNDS OF TOKYO -1h44

    Xavier GIANNOLI - A L’ORIGINE - 2h30

    Michael HANEKE - DAS WEISSE BAND (Le Ruban blanc) - 2h24

    Ang LEE - TAKING WOODSTOCK -2h00

    Ken LOACH - LOOKING FOR ERIC - 1h56

    LOU Ye - CHUN FENG CHEN ZUI DE YE WAN (Nuits d'ivresse printanière) - 1h55

    Brillante MENDOZA - KINATAY - 1h40

    Gaspar NOE - ENTER THE VOID - (Soudain le vide) - 2h30

    PARK Chan-Wook - BAK-JWI - (THIRST, ceci est mon sang...) - 2h13

    Alain RESNAIS - LES HERBES FOLLES - 1h44

    Elia SULEIMAN - THE TIME THAT REMAINS - 1h49

    Quentin TARANTINO - INGLOURIOUS BASTERDS - 2h40

    Johnnie TO - VENGEANCE - 1h48

    TSAI Ming-liang - VISAGE - 2h18

    Lars VON TRIER - ANTICHRIST - 1h44

    ***
    Film de Clôture : Jan KOUNEN - COCO CHANEL & IGOR STRAVINSKY - H.C. - 2h00



    UN CERTAIN REGARD


    BONG Joon Ho - MOTHER - 2h10


    Alain CAVALIER - IRENE -1h23


    Lee DANIELS - PRECIOUS - 1h49


    Denis DERCOURT - DEMAIN DES L'AUBE - 1h36


    Heitor DHALIA - À DERIVA - 1h43


    Bahman GHOBADI - KASI AZ GORBEHAYE IRANI KHABAR NADAREH (On ne sait rien des chats persans) - 1h06


    Ciro GUERRA - LOS VIAJES DEL VIENTO (Les Voyages Du Vent) - 1h57


    Mia HANSEN-LOVE - LE PÈRE DE MES ENFANTS - 2h00


    Hanno HÖFER, Razvan MARCULESCU, Cristian MUNGIU, Constantin POPESCU, Ioana URICARU:
    AMINTIRI DIN EPOCA DE AUR - 2h18


    Nikolay KHOMERIKI - SKAZKA PRO TEMNOTU (Conte de l'obscurité)- 1h12


    HIrokazu KORE-EDA - KUKI NINGYO - 2h05


    Yorgos LANTHIMOS - KYNODONTAS (Dogtooth) - 1h34


    Pavel LOUNGUINE - TZAR (Le Tsar) - 1h56


    Raya MARTIN - INDEPENDENCIA - (Independence) - 1h17


    Corneliu PORUMBOIU - POLITIST, ADJECTIV (Policier, Adjectif) - 1h55


    Pen-Ek RATANARUANG - NANG MAI - 1h49


    João Pedro RODRIGUES - MORRER COMO UM HOMEM (Mourir Comme Un Homme) - 2h13


    Haim TABAKMAN - EYES WIDE OPEN - 1er film -1h31


    Warwick THORNTON - SAMSON AND DELILAH - 1er film - 1h41


    Jean VAN DE VELDE - THE SILENT ARMY - 1h32



    HORS COMPETITION:

    Alejandro AMENABAR - AGORA - 2h21


    Terry GILLIAM - THE IMAGINARIUM OF DOCTOR PARNASSUS - (L'imaginarium du Docteur Parnassus) - 2h02


    Robert GUÉDIGUIAN - L'ARMÉE DU CRIME - 2h19




    SEANCES DE MINUIT :

    Stéphane AUBIER, Vincent PATAR - A TOWN CALLED PANIC (Panique au village) -1er film - 1h16


    Sam RAIMI - DRAG ME TO HELL (Jusqu'en enfer) - 1h39


    Marina de VAN - NE TE RETOURNE PAS - 1h50


    SEANCES SPECIALES :


    Anne AGHION - MY NEIGHBOR, MY KILLER (Mon voisin, mon tueur) - 1h20


    Adolfo ALIX, JR., Raya MARTIN - MANILA -1h30


    Souleymane CISSE - MIN YE (Dis moi qui tu es...) - 2h15


    Michel GONDRY- L'EPINE DANS LE COEUR - 1h26


    Zhao LIANG - PETITION (La Cour des plaignants) - 2h04


    Eduardo VALENTE - NO MEU LUGAR - 1er film - 1h53


    Keren YEDAYA - JAFFA - 2h25




    Hommage à Fanny Ardant

    Fanny ARDANT - CENDRES ET SANG - 1er film - 1h45


    Lee Chang-Dong présente

    Ounie LECOMTE - UNE VIE TOUTE NEUVE -1er film - 1h32



    LES COURTS METRAGES EN COMPETITION


    Mark ALBISTON, Louis SUTHERLAND - THE SIX DOLLAR FIFTY MAN -15’ Nouvelle-Zélande

    Daniel BORGMAN - LARSOG PETER-15’ Danemark

    Alex BRENDEMÜHL - RUMBO A PEOR-12’ Espagne

    Jochem DE VRIES - MISSEN-12’ Pays-Bas

    Jean-Christophe LIE - L'HOMME A LA GORDINI-10’ France

    Goran ODVORCIC - CIAO MAMA-10’ Croatie

    Laila PAKALNINA - KLUSUMS-14’ Lettonie

    João SALAVIZA - ARENA-15’ Portugal

    Emma SULLIVAN - AFTER TOMORROW-15’ Royaume-Uni


    _________________
    " Fernand l'emmerdeur ! Fernand le malhonnete ! c'est comme ça que j'l'appelle moi "
    avatar
    Camille
    Padawan

    Masculin
    Nombre de messages : 210
    Age : 29
    Localisation : Paris
    Points : 3742
    Date d'inscription : 19/05/2008

    Re: Cannes du 13 au 24 Mai 2009

    Message par Camille le Lun 4 Mai - 13:18

    T'inquiète pas, on les verra pour toi (il me semble avoir aperçu un pseudo-Kiarostami, dans la liste); j'essaerai de faire un compte-rendu de ceux que j'aurai vu à mon retour.
    avatar
    S.
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 978
    Age : 29
    Localisation : Paris
    Points : 2147487438
    Date d'inscription : 04/02/2008

    Re: Cannes du 13 au 24 Mai 2009

    Message par S. le Mar 12 Mai - 12:28

    Et comme quasiment chaque année, ca risque d'être sous la pluie que le festival va commencer, du moins s'il fait un temps aussi dégueulasse à Cannes qu'à Paris Razz.


    _________________
    " Fernand l'emmerdeur ! Fernand le malhonnete ! c'est comme ça que j'l'appelle moi "
    avatar
    S.
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 978
    Age : 29
    Localisation : Paris
    Points : 2147487438
    Date d'inscription : 04/02/2008

    Re: Cannes du 13 au 24 Mai 2009

    Message par S. le Sam 23 Mai - 20:47

    Mais les gens qui imposent les dates d'examens sont vraiment cons quand même... Foutre les partiel de cinéma en plein dans la période du festival de Cannes. Grmlgrmglrmglr... Tout ça pour nous obliger à aller au festival de Berlin... Les récompenses demain soir Smile. Le prophète d'Audiard semble avoir de bonnes chances.


    _________________
    " Fernand l'emmerdeur ! Fernand le malhonnete ! c'est comme ça que j'l'appelle moi "
    avatar
    S.
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 978
    Age : 29
    Localisation : Paris
    Points : 2147487438
    Date d'inscription : 04/02/2008

    Re: Cannes du 13 au 24 Mai 2009

    Message par S. le Dim 24 Mai - 21:22

    PALME D'OR - «Le ruban blanc» de Michael Haneke.

    GRAND PRIX - «Le prophète» de Jacques Audiard, un des favoris de la compétition.
    PRIX EXCEPTIONNEL DU FESTIVAL DE CANNES - Alain Resnais. Isabelle Huppert rend hommage à la filmographie du réalisateur d' «Hiroshima mon amour» et «Nuit et Brouillard». Le Français était en compétition avec «Les Herbes Folles». Alain Resnais, qui avait reçu le grand prix du jury en 1980 pour «Mon Oncle d'Amérique», reçoit une longue standing ovation.
    PRIX D'INTERPRETATION MASCULINE - L'Autrichien Christoph Waltz pour sa performance dans «Inglorious Basterd». «Je dois ce prix à mon personnage, le colonel Landa et son créateur Quentin Tarantino».
    PRIX D'INTERPRETATION FEMININE - Charlotte Gainsbourg pour le controversé «Antichrist» de Lars Von Trier.
    PRIX DE LA MISE EN SCENE- «Kinatay» du Philippin Brillante Mendoza qui le reçoit des mains de Terry Gilliams.
    PRIX DU SCENARIO - «Nuit d'ivresse printanière» du Chinois Lou Ye.
    19h42 PRIX DU JURY - ex-aequo «Fish Tank» d'Andrea Anorld, honoré de la même récompense il y a trois ans pour «Red Road», et «Thirst : ceci est mon sang» de Park Chan Wook, lui aussi déjà récompensé du même prix, cinq ans auparavant avec «Old Boy».
    19h35 PRIX DE LA CAMERA D'OR- «Samson and Delilah» de l'Australien Warwick Thornton, une histoire d'amour aborigène.
    19h30 PRIX DU COURT METRAGE - «Arena» réalisé par le jeune portugais João Salaviza, 25 ans.
    Mention spéciale 0 The Six Dollar Fifty Man de Mark Albiston et Louis Sutherland (Nouvelle-Zélande)


    figaro a écrit:19h20 : La cérémonie de clôture du 62e Festival de Cannes, à l'issue de laquelle sera annoncé le palmarès et en particulier la Palme d'Or, la plus haute distinction, a débuté dimanche soir au Palais des Festivals, sous l'égide Edouard Baer, maître de cérémonie.

    19h15 : Jacques Audiard («Un prophète» ) et Michael Haneke («Le Ruban Blanc») sont donnés favoris pour recevoir la palme. Selon une source du figaro.fr, le jury , présidé par Isabelle Huppert, qui avait tourné avec Michael Haneke en 2001 «La pianiste», aurait décidé de décerner la palme d'or au réalisateur du «Ruban Blanc».
    Ben dis donc, ils les payent chers leurs indics Razz.


    _________________
    " Fernand l'emmerdeur ! Fernand le malhonnete ! c'est comme ça que j'l'appelle moi "
    avatar
    Camille
    Padawan

    Masculin
    Nombre de messages : 210
    Age : 29
    Localisation : Paris
    Points : 3742
    Date d'inscription : 19/05/2008

    Re: Cannes du 13 au 24 Mai 2009

    Message par Camille le Mar 26 Mai - 22:19

    Aucune surprise, aucun suspens. Je ferais un compte-rendu détaillé des films que j'ai pu voir.
    Pour ce qui est de l'ambiande générale, on sent que c'est d'une autre tenue que Berlin. Avec ses avantages et ses inconvénients. Beaucoup trop de monde et l'aspect people jet-set et m'as-tu-vu est un peu écoeurant. Alors certes, il fait beau, il faut chaud, les gens sont bien fringués, y a de l'ambiance dans les rues, les photographes qui vous harcèlent comme des stars, les journalistes du monde entier qui vous agressent pour obtenir vos réactions, les badaux, les parvenus, les opportunistes, les fêtards, et les vieux, cinéphiles ou vieux beaux, les greluches et les dragueurs à la petite semelle de tong, les flics, les belles bagnoles rutilantes qu'on sort pour se faire voir, les grands écrans, les sonos des soirées, les marches, le tapis rouge, les animations, la sécurité et j'en passe, c'est bien glamour, c'est séduisant, mais c'est un peu plombant. On ne sait jamais si on va avoir une place quand on va voir un film, gratuité oblige; résultat: une heure de queue en moyenne à chaque séance, voire plus, sans garantie de ne pas se faire refouler, ce qui est arrivé les trois premiers jours. Et faut vraiment être motivé pour aller voir des films; beaucoup s'habillent et font la queue pour monter les marches en se foutant bien des films. Et comme c'est un festival de pro, les Cinéphiles, comme nous, on passe en dernier; vous comprenez, on est rien, du public sans cervelle, ça ne vaut rien.
    Un rythme soutenu, qui implique de se reposer quand on peut, faut pas compter faire du tourisme, juste de la patience, beaucoup de patience; l'attente longue n'est pas forcément toujours comblé. Les gens ont le malin plaisir de se barrer assez souvent et plutôt tôt, sorte de privilège qu'ils s'octroient puisqu'ils ne paient pas. N'empêche que voir des films et les gens qui les font reste grisant, et effectivement, on se sent priviligé. Mais les films, vraiment, étaient pour la plupart décevant, et évidemment, les plus convoités nécessitait de faire la queue plus longtemps encore. CE qui signifiait sacrifier des heures et donc des films. Un choix était à faire: attendre trois, quatre heures, tapiner les VIP pour avoir des invitations pour Tarentinon ou Gilliam, sachant qu'ils sortireont, certes plus tard (et donc juste pouvoir se vanter de voir les films avant leur sortie), ou bien décider de faire la queue un peu moins longtemps pour avoir une place à peu près sûre pour un film kurde ou philippin qui n'est pas assuré de trouver de distributeur.
    Chacun son choix, donc.
    avatar
    Camille
    Padawan

    Masculin
    Nombre de messages : 210
    Age : 29
    Localisation : Paris
    Points : 3742
    Date d'inscription : 19/05/2008

    Re: Cannes du 13 au 24 Mai 2009

    Message par Camille le Mar 26 Mai - 22:22

    Désolé pour les fautes; ça a été écris précipitamment. Beaucoup de je-m'en-foutisme et de vanité dans ce festival, au final.
    avatar
    El Nautolan
    Petit Padawan

    Masculin
    Nombre de messages : 63
    Age : 28
    Localisation : Dtc
    Points : 3401
    Date d'inscription : 03/05/2009

    Re: Cannes du 13 au 24 Mai 2009

    Message par El Nautolan le Jeu 28 Mai - 7:42

    À vrai dire, ça fait un moment que Cannes ne m'intéresse plus. Je zappe la montée des marches, l'inauguration, tout ça, je passe en coup de vent pour le palmarès, et me dis ".. ouaip" à l'annonce des résultats. Ouais, tout ça me gave assez. Cannes est mort en même temps que les Stars. Quelques vedettes y passent encore, mais pas de véritables icônes, c'est pas demain qu'on y verra Meryl Streep. On est depuis pas mal de temps maintenant dans un truc hyper commercial. Dans le temps, Cannes dénichait, et le marché du film était magique. Aujourd'hui, on y voit les mêmes têtes aux mêmes palmarès, et les producteurs se tournent vers des valeurs sûres plutôt que vers des pépites d'or jugées pas assez commerciales, trop film d'auteur. Cannes est à l'image de la mort du cinéma (mais non, le cinéma ne claquera jamais, mais on ira plus dans les grandes salles pour voir des films, on ira pour voir des divertissements. Pour voir des films, on ira dans des petits cinémas de quartier. J'adore les cinéma de quartier. Mais soyons réalistes. S'il faut se taper six cent bornes pour voir le film de l'année dans la seule salle à la passer, ça va pas le faire.).
    Et le plus triste dans tout ça, c'est que Cannes reste le plus grand festival du monde. C'est dire ..
    avatar
    Camille
    Padawan

    Masculin
    Nombre de messages : 210
    Age : 29
    Localisation : Paris
    Points : 3742
    Date d'inscription : 19/05/2008

    Re: Cannes du 13 au 24 Mai 2009

    Message par Camille le Ven 29 Mai - 12:17

    Je ne suis pas vraiment d'accord avec toi. Si j'ai bien compris, tu assimiles Cannes aux Stars, et non au Cinéma, et moins que les Réalisateurs, mais les Acteurs... c'est un peu douteux, et à plusieurs points de vue. En fait, tu réagis exactement comme l'opinion pense, c'est à dire en soulignant l'importance des acteurs au détriment des films comme des oeuvres à part entière (ce que les médias font depuis un bon moment, laissant les véritables auteurs dans l'ombre, ou sinon les montrant seulement quand ils sont bankables). Le principe d'un festival, quel qu'il soit, n'est pas de se montrer ou de savoir qui, parmi les plus grandes stars du cinéma du monde sera présente et quelle connerie de plus elle sortira pour promouvoir, selon les mêmes arguments inlassablement répétés aux journalistes, le film qu'elle est venue défendre (et dont elle ne représente que la façade), mais bien de faire découvrir son film, son travail, premier ou dernier en date, sans a priori aucun, au milieu des professionnels, dans l'objectif, pour la plupart, de trouver des distributeurs. De là, il est inévitable de faire de la promotion et de mettre en avant la vedette qui pourra toujours, par sa célébrité, faire peser la balance ou non en faveur du film (c'est le cas désastreux, selon moi, du tandem aberrant Marceau/Belluci pour Ne te retourne pas).

    Ceci étant, que Cannes soit un Festival du film de plus en plus commercial, c'est loin d'être faux, à ce que j'ai pu en juger (comparé à Berlin, sensiblement plus underground), et c'est, comme je l'ai expliqué, quelque part son fondement. Cela n'empêche qu'à côté de la compétition officielle (dont tu t'étonnerais de voir qu'il n'y a pas que des films commerciaux: Kinatay, Thirst, Le Ruban Blanc, etc.... après tout dépend de ce que tu appelles "commercial": Tarantino est commercial, parce qu'il est assuré de faire des entrées, mais c'est en raison de sa qualité reconnue d'auteur; à côté, le seul film vraiment commercial, selon moi, était hors-compétition - Agora - et d'après ce qu'on m'a dit, c'est une merde monumentale... ; tu peux toujours dire qu'Antichrist est commercial parce qu'il est subversif...; mais l'on s'éloigne...), il y a plusieurs sélections parallèles comme la Quinzaine des Réalisateurs, la Semaine de la Critique, un Certain Regard dont la diversité des films présentés va du petit film façon téléfilm formaté au film expérimental en passant par tous les degrés de réalisations d'auteur plus ou moins accessibles. En fait, les seuls films commerciaux, grands publics, sont généralement en ouverture et en clôture (juste pour exemple: Star Wars l'Episode III, Indiana Jones l'an dernier, Là-haut...). Au final, la sélection est assez éclectique, seule l'ambiance people à laquelle tu sembles doit même être attaché détruisant un peu le noeud culturel et artistique au principe du festival.

    Il est vrai, toutefois, que cette année, ce n'était guère trépidant, voire décevant, et que le palmarès est sans surprise. Mais je ne suis pas aussi pessimiste que toi. Haneke est loin d'être un cinéaste commercial et les films primés, Le Ruban blanc, Un prophète, Antichrist, Thirst, dans la compétition officielle comme dans les autres sélections, témoignent assez des scrupules des jurés de choisir des oeuvres et pas des poids lourds (Almodovar repart comme d'habitude sans rien....). A suivre l'année prochaine...
    avatar
    El Nautolan
    Petit Padawan

    Masculin
    Nombre de messages : 63
    Age : 28
    Localisation : Dtc
    Points : 3401
    Date d'inscription : 03/05/2009

    Re: Cannes du 13 au 24 Mai 2009

    Message par El Nautolan le Ven 29 Mai - 17:12

    Non non. Ce n'est pas ce que je voulais dire. J'ai du mal m'exprimer.
    Je distingue deux parties de Cannes. D'un côté la croisette, la partie glam, de l'autre le marché du film.
    Et je constate simplement que du point de vu de la croisette, le glam a disparu, on voit les mêmes personnalités que dans la presse people, celles que l'on voit tellement que l'on en a oublié qu'ils étaient reconnus pour leur talents et non par leur photo en couv' de Gala. Je parle là de, par exemple, Sharon Stone, Brad Pitt, Angelina Jolie, qui sont devenues à mon sens, moins des Artistes, moins des Acteurs, moins des Icônes que des personnes connues, et c'est pour ça que je disais qu'on verrait pas Meryl Streep à Cannes. Je ne dis donc pas non plus que plus une personne est connue, moins elle est intéressante, il suffit de voir mon amour pour Meryl Streep, je dis que ces gens, les SS, BP, AJ, ce sont les mêmes que l'on verra un mois plus tard au lancement d'un nouveau parfum ou à l'ouverture d'un nouvel hôtel. Au final, on voit tellement ces personnes partout qu'on fini par ne plus voir Cannes comme une cérémonie "particulière", ce n'est plus le gratin qui y va, c'est simplement les mêmes têtes qui iraient ailleurs tant qu'on parle d'eux. Après, je dénigre pas, ils ont chacun leurs motivations pour se pointer. Reste que, voilà mon avis.
    Et donc, de l'autre côté, il y a le marché du film, et pour le coup, c'est Isabelle Huppert qui rapportait ça, en disant que dans le temps, on allait plus vers les films d'auteurs, et c'est même ce qui faisait une des valeurs de Cannes, mais qu'aujourd'hui, on ne prend plus de risque et l'on se tourne directement vers les films commerciaux, histoire d'être certain de rentabiliser.
    Enfin, la sélection. Pour le coup lié ni à l'un ni à l'autre (croisette - marché du film), mais autant en déclin que le reste. Pas de surprise, des valeurs sûres (parce qu'on me dira ce qu'on voudra mais Haneke a beau être un Auteur, il n'en reste pas moins une valeur sûre), et une distribution habituelle. Un petit prix au film controversé, un autre aussi petit à Tarantino parce que son film est cool, et les deux plus grands prix aux deux films "d'auteur mais valeur sûre quand même".

    Contenu sponsorisé

    Re: Cannes du 13 au 24 Mai 2009

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 21 Juin - 19:13