Poussière Temporelle

Je recherche des administrateurs et modérateurs pour assurer l'activité du forum.

Derniers sujets

» [études de cinéma] Lycée Guist'hau (Ciné-Sup)
par emirkusturica Mer 28 Aoû - 1:21

» Que lisez-vous ?
par Ouroboros Lun 10 Mai - 11:30

» Le Bar du Piaf
par Khärynn Lun 4 Jan - 0:34

» District 9 - Neill Blomkamp
par Khärynn Lun 21 Sep - 21:06

» Qui sera le dernier debout ?
par Khärynn Mer 26 Aoû - 0:14

» Brefs commentaires et recommandations sur les films en salles...
par Ponpon Dim 5 Juil - 19:10

» Décès de Bill
par El Nautolan Ven 19 Juin - 18:43

» Jusqu'en enfer - Sam Raimi
par Marushka Ven 19 Juin - 17:48

» Terminator Renaissance
par Malie Mar 16 Juin - 11:23

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 24 le Mer 28 Aoû - 1:36


    La guerre moderne, c'est ne pas mourrir.

    Partagez
    avatar
    Camille
    Padawan

    Masculin
    Nombre de messages : 210
    Age : 29
    Localisation : Paris
    Points : 3893
    Date d'inscription : 19/05/2008

    La guerre moderne, c'est ne pas mourrir.

    Message par Camille le Mar 26 Aoû - 12:37

    Je réagis sur un récent évènement qui n'a laissé personne indifférent, je veux bien entendu parler de nos 10 soldats tués en Afghanistan.
    Tragique évènement qui nous rappelle que, pendant que certains s'échinent à courir le cent mètres dans le nouveau pays des droits de l'homme, la guerre continue au pays des Talibans et que l'ami Oussama se cache toujours aussi bien dans ses montagnes; et que la guerre, même moderne,qui s'y tient, tue des gens.
    Désolé si je heurte le sensibilité de quelques uns, mais oui, c'est un fait, aussi absurde soit-elle, la guerre est meurtrière.

    Les questions qui sont nées à l'issue de cette nouvelle sont légitimes mais légèrement hypocrites: jusqu'à ces morts, tout le monde s'en balançait le coquillard de savoir que des soldats, que des hommes, d'où qu'ils viennent, risquaient leur vie au fin fond du désert afghan. On préférait parler de la tenue de Laura Manaudou ou du mariage de Sarko avec l'asperge asmathique. Et là, pouf! 10 morts, et soudain le conflit en Afghanistan revient aux yeux et à la conscience de tout le monde; et qu'on se demande depuis le temps ce qu'on fait là-bas, et pourquoi on y a des soldats et qu'on les paye pas à ramasser des cailloux et à reluquer les femmes en burkas.

    S'entendent dès lors deux discours, avant ceux des politiciens: celui des soldats, à qui on demande un examen de conscience et qui, moutons aux ordres de l'Etat, répondent à la Stalone: " on a une mission, on la poursuit." et qui reconnaissent quand même leur tristesse pour leurs frères d'armes; et celui des familles qui, sinon fières de leur enfant, crient à l'assassinat en réclamant qu'on ramène tout le monde au bercaille et qu'on n'envoie pas les militaires faire leur boulot parce voilà, on vient de l'apprendre, quand on est militaire, on peut mourir.

    Le point délicat, et qui donne tort à cette critique acerbe, c'est que ceux qui sont morts avaient l'âge des gens qui côtoient ce forum. Tandis que nous dialoguons allègrement sur nos claviers en dissertant sur le monde et son cours, d'autres ont choisi l'action et l'ont malheureusement payé de leur vie: qui a raison?

    La question légitime est donc la suivante: pourquoi envoyer des gamins au feu? N'a-t-on rien appris du siècle dernier pour conserver la jeunesse à l'abri de la violence et de la barbarie de la guerre, même hyper technologique?
    Pourquoi sacrifier des gamins qui ont la vie devant eux alors qu'on peut envoyer au casse-pipe des pères de famille, des hommes mûrs qui ont femmes et enfants?
    Je n'ai pas la réponse à cette question.
    C'est un choix qui, à mon avis, revient aux soldats eux-mêmes et qui est intrinsèquement lié à la fragilité de leur condition.

    Le souci, c'est que dans ce contexte, on ne peut se passer de soldats, vu que l'homme n'est toujours pas assez artiste pour régler ses problèmes autrement.
    Leur mort, à nos 10 braves, est-elle de la sorte "justifiée"?
    Pour le gouvernement, ils sont morts avec les honneurs et pour une "noble cause", la fameuse lutte chevaleresque du XXI siècle contre le terrorisme.
    La roue tourne et l'on va demander des comptes; il semblerait que l'on s'avance vers des consultations fréquentes de l'assemblée ou du peuple en faveur d'un retrait des forces françaises, l'idée étant: on préfère que des soldats étrangers meurent plutôt que les nôtres (après nos morts, 3 polonais et des canadiens tombaient en Afghanistan); on s'en fout de savoir si ce sont des gamins ou des vieux, ils ne sont pas français; on fait notre choix; chacun gère ses vivants et ses morts comme il l'entend. Et basta.

    En fait, il n'y a que les gens, assis devant leur télé, qui s'offusquent de cette réalité et réalisent que la guerre est dangeureuse. Les militaires le savent; ils vivent avec; c'est un choix; on peut presque dire qu'ils y sont préparés.
    Les familles ont une tristesse légitime et nous la partageons tous, si nous estimons que leurs enfants ne sont pas morts pour rien ( mais reste à savoir si lutter contre le terrorisme, ce n'est pas rien, puisque l'opinion a besoin de voir le danger pour s'effrayer et justifier une intervention militaire; mais comme l'ennemi se cache bien, et loin, ça ne vaut pas la peine d'aller le chercher...) et qu'ils sont nos parents à présent, dans le coeur de la nation (mais ce discours nous touche-t-il encore?).

    La mort ne choisit pas, elle prend arbitrairement ; la mort à la guerre plus encore. Repensons à tous ces jeunes qui, à l'instar de Lazare Ponticelli, à 14, 15, 16, 17 ans, sont partis au front pour souvent ne jamais revenir. Et pensons que, peut-être, ces jeunes de notre âge qui sont morts en Afghanistan, ils avaient les mêmes peurs que nous, la même angoisse de mourir, mais ils avaient quelques chose que nous n'avions pas: le courage d'y être, d'avoir choisi les armes et certainement d'être fier de combattre contre ce qu'ils estimaient un danger pour leurs familles.

    Alors, si nous les pleurons, louons-les aussi et ne les oublions pas. Parce qu'ils sont déjà ce que nous ne serons jamais.
    Des héros.

    Invité
    Invité

    Re: La guerre moderne, c'est ne pas mourrir.

    Message par Invité le Mer 27 Aoû - 2:04

    Moi ça m'a laissé indifférent.

    «La mort d'un homme est une tragédie. La mort d'un million d'hommes est une statistique.»
    Comme disait Staline.

    Ce déballage sentimentalisme me dégoûte au plus haut point, c'est tout ce que j'ai à dire, les soldats font leur métier, c'est normal que, dans une guerre, il y ait des morts.

    C'était Zoucan, dans sa froideur matérialiste honteuse et honnie de la trempe d'un chef d'État Major.
    avatar
    Khärynn
    Padawan

    Féminin
    Nombre de messages : 420
    Age : 29
    Localisation : Beauchamps Sur Huillard
    Points : 1003611
    Date d'inscription : 29/04/2008

    Re: La guerre moderne, c'est ne pas mourrir.

    Message par Khärynn le Mar 24 Fév - 17:20

    C'est Zoucan qui exprime son avis, n'en fais pas trop Wink.

    C'est normal d'être ému à la mort de quelqu'un non?
    Les guerres sont normales aussi; dés qu'il y en a plus, dés que la prospérité s'installe durablement les crises font surfaces. Mais c'est triste, c'est affreux. Mais ça fait partie de la vie humaine. Si.
    En histoire un jour, on m'a dit que le temps le plus long où il n'y a pas eu de guerre sur la planète c'est 3 jours. Il y aura toujours des conflits parce qu'il y aura toujours un pays sujet à un coup d'Etat, ou au convoitise d'un autre, ou à des rivalités. Si. Parce qu'on ne peut pas tout avoir mais que la modernité fait croire que si: si on peut tout avoir on est dans une société moderne c'est notre dû.
    Bah que dalle: on est trop nombreux on va manquer d'eau, d'énergie pétrolière. L'autorégulation c'est encore la loi du plus fort. On ne peut pas lutter contre ça, la guerre nous le rappelle plus crûment.

    (Je précise que si quelqu'un me répond par A+B en un long texte sur l'ordi, je ne le lirai pas. J'aime pas les débats sur ordinateur, c'est trop long à lire, j'ai la flegme avant d'avoir commencé).
    avatar
    pilla
    Padawan

    Féminin
    Nombre de messages : 135
    Age : 29
    Localisation : nanterre
    Points : 3836
    Date d'inscription : 23/05/2008

    Re: La guerre moderne, c'est ne pas mourrir.

    Message par pilla le Mar 3 Mar - 23:16

    on va encore me traiter d'utopiste mais si tout le monde refusait de partir en guerre il n'y aurait de fait plus de guerre. celle-ci ne devient une nécessité que lorsqu'on y consent ; voilà en tout cas mon avis là-dessus : rébellion générale !
    sans hommes pour faire la guerre les conflits se résorberaient d'eux-mêmes.
    avatar
    Khärynn
    Padawan

    Féminin
    Nombre de messages : 420
    Age : 29
    Localisation : Beauchamps Sur Huillard
    Points : 1003611
    Date d'inscription : 29/04/2008

    Re: La guerre moderne, c'est ne pas mourrir.

    Message par Khärynn le Mer 4 Mar - 0:01

    Oui, mais il y en a qui y vont. Y en a qui y croient.
    Tout le monde ne veut pas faire la rébellion. Regarde l'Algérie; ceux qui étaient contre se faisaient taper par la majorité, qui pensait qu'il fallait y aller.
    avatar
    brainwashed
    Ministère poussièréen de l'immigration

    Masculin
    Nombre de messages : 329
    Age : 29
    Localisation : Paris - Romans
    Points : 3889
    Date d'inscription : 16/06/2008

    Re: La guerre moderne, c'est ne pas mourrir.

    Message par brainwashed le Mer 4 Mar - 1:16

    Message à objectif polémique:
    Les sociétés en guerre ont une population de malades mentaux en baisse (je veux dire par là qu'aucun cas de folie ne se déclare en temps de guerre).
    Soyons sains d'esprit: faisons la guerre.
    avatar
    Malie
    Padawan

    Féminin
    Nombre de messages : 199
    Age : 28
    Localisation : romans
    Points : 3879
    Date d'inscription : 23/06/2008

    Re: La guerre moderne, c'est ne pas mourrir.

    Message par Malie le Ven 6 Mar - 1:25

    Ah oui ? Pourquoi donc ? J'ai du mal à voir le lien...

    Invité
    Invité

    Re: La guerre moderne, c'est ne pas mourrir.

    Message par Invité le Ven 6 Mar - 3:17

    En gros, si j'ai bien compris, il essaye de provoquer sur le thème général : le Nationalisme (assimilé à contrôle des esprits, propagande) c'est la guerre.
    avatar
    brainwashed
    Ministère poussièréen de l'immigration

    Masculin
    Nombre de messages : 329
    Age : 29
    Localisation : Paris - Romans
    Points : 3889
    Date d'inscription : 16/06/2008

    Re: La guerre moderne, c'est ne pas mourrir.

    Message par brainwashed le Ven 6 Mar - 14:10

    Bon, enlevez ma dernière phrase (qui était une simple boutade).
    Je voulais juste vous faire part qu'une société lambda, lorsqu'elle fait la guerre, ne voit pas de cas de folie se déclarer dans sa population. C'est simplement quelque chose d'avéré.
    Et je trouvais ça intéressant, tout bêtement.
    avatar
    Khärynn
    Padawan

    Féminin
    Nombre de messages : 420
    Age : 29
    Localisation : Beauchamps Sur Huillard
    Points : 1003611
    Date d'inscription : 29/04/2008

    Re: La guerre moderne, c'est ne pas mourrir.

    Message par Khärynn le Ven 6 Mar - 17:25

    Oui, je le comprenais d'ailleurs dans le terme de "crise".
    avatar
    Cottonflower
    Padawan

    Féminin
    Nombre de messages : 108
    Age : 28
    Localisation : Grand Paris
    Points : 3906
    Date d'inscription : 24/03/2008

    Re: La guerre moderne, c'est ne pas mourrir.

    Message par Cottonflower le Ven 13 Mar - 15:16

    Je reviens un peu vers le sujet. La mort de 10 soldats français en Afghanistan, oui bien sûr, c'est tragique. Mais quand tu es soldat (et dans la mesure où le service militaire n'est pas obligatoire, on va considérer que en gros, on le devient par choix (je dis en gros, on va pas polémiquer)), tu sais que tu es susceptible de partir un jour à la guerre, et que à la guerre, bah des fois on meurt. Eh oui.
    Ce que je trouve vraiment dramatique, et choquant, c'est plutôt ça :
    Le conflit du Darfour a provoqué :

    • Environ 300 000 morts selon l'ONU, le gouvernement soudanais évoquant le nombre de 10 000 ;
    • 2,7 million de déplacés ;
    • 230 000 réfugiés au Tchad, principalement à l’est du pays.
    Et ce qui est pire que tout, c'est qu'on parle plus des 10 soldats en Afghanistan que des 300 000 civils au Darfour. Anyway, ça n'engage que moi.
    avatar
    Pimousse 1
    Petit Padawan

    Masculin
    Nombre de messages : 51
    Age : 29
    Localisation : 26
    Points : 3732
    Date d'inscription : 30/08/2008

    Re: La guerre moderne, c'est ne pas mourrir.

    Message par Pimousse 1 le Sam 14 Mar - 16:42

    La je réagis aussi pour répondre simplement, que c'est pour moi des facteur purement ethniques qui nous affectent, c'est triste a dire mais la mort de 10 français te semblera ( a moi aussi d'ailleurs) beaucoup plus "choquante" que la mort de ses pauvres gens du darfour, comme exemple je prendrais le tsunami qui avait rasé l'inde ( si je me souviens bien, il y a 4 ans) qui avait engendré des dons assez colossaux, beaucoup placé sa sur "les pauvres images" des enfants malheureux mais je suis intimement convaincu que c'est la part d'européens, ou d'américains mort dans cette catastrophe qui a engendré un telle effet de mode (pour comparer nous avons des images beaucoup plus choquant de gaza et un rassemblement beaucoup moins radicale, certes ce n'est pas la même cause mais la détrèsse est identique !
    avatar
    Khärynn
    Padawan

    Féminin
    Nombre de messages : 420
    Age : 29
    Localisation : Beauchamps Sur Huillard
    Points : 1003611
    Date d'inscription : 29/04/2008

    Re: La guerre moderne, c'est ne pas mourrir.

    Message par Khärynn le Sam 14 Mar - 20:03

    Ah bon. Que c'est curieux!
    avatar
    Camille
    Padawan

    Masculin
    Nombre de messages : 210
    Age : 29
    Localisation : Paris
    Points : 3893
    Date d'inscription : 19/05/2008

    Re: La guerre moderne, c'est ne pas mourrir.

    Message par Camille le Dim 15 Mar - 22:54

    L'autre question: pourquoi mourir?
    Si on choisit -si, contrairement à nous, planqués derrière nos écrans et nos tables de cours, des jeunes de notre âge s'engagent dans l'armée et par là, à partir combattre dans des conditions difficiles, arbitraires et cruelles, quelles sont les valeurs qui les encouragent à tenir une arme, à tirer sur quelqu'un, à blesser, à tuer, et en retour à demeurer dans le menace constante de mourir?
    Bon, le nationalisme est has been - ça serait presque injurieux ou décalé de dire: "je me bats pour mon pays" (alors que l'on meurt sous son drapeau et qu'on a le droit à des funérailles militaires en compagnie de représentants de l'Etat... alors, y a-t-il une sorte de patriotisme valable?); la liberté, la démocratie sont-elles des raisons suffisantes, des idées à défendre ou à imposer?
    Il est facile de critiquer les militaires, mais peut-être ont-ils conscience de la nécesité d'exister; l'homme est un loup pour l'homme; et les conflits d'intérêts continueront tant que les hommes seront sur terre. L'utopie peace and love, c'est bon pour les rêveurs, les anarchistes et tous ceux qui ne veulent pas voir la réalité. Mais si la violence et le mal existent, si la souffrance persiste et que des innocents en sont victimes - si, finalement, on ne peut résoudre ce problème du Vice de la Guerre, on peut tenter de le juguler, de le contrôler, de l'apaiser; bref, d'en faire une menace pour garantir la paix ( et ceux qui ont vu Watchmen me comprendront d'autant mieux...)

    Invité
    Invité

    Re: La guerre moderne, c'est ne pas mourrir.

    Message par Invité le Lun 16 Mar - 0:30

    Il y a toujours d'ardents défenseurs du Nationalisme, pas d'inquiétude. ^^
    avatar
    Pimousse 1
    Petit Padawan

    Masculin
    Nombre de messages : 51
    Age : 29
    Localisation : 26
    Points : 3732
    Date d'inscription : 30/08/2008

    Re: La guerre moderne, c'est ne pas mourrir.

    Message par Pimousse 1 le Lun 16 Mar - 13:29

    Je ne parle pas du désarmement c'est une Utopie

    Pour ce qui est de l'armée c'est simple: Énormément de jeunes se retrouvent las bas pour une bonne raison: Pas de diplome, pas d'emplois, L'armée ne doit pas demander grand chose pour recruter c'est donc un emplois sûr pour eux après qu'il partage les conviction ou non du président c'est autre chose !

    très peu d'armée d'état ont partagé l'opinion de leur dirigeant Very Happy

    Contenu sponsorisé

    Re: La guerre moderne, c'est ne pas mourrir.

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 19 Nov - 18:26