Poussière Temporelle

Je recherche des administrateurs et modérateurs pour assurer l'activité du forum.

Derniers sujets

» [études de cinéma] Lycée Guist'hau (Ciné-Sup)
par emirkusturica Mer 28 Aoû - 1:21

» Que lisez-vous ?
par Ouroboros Lun 10 Mai - 11:30

» Le Bar du Piaf
par Khärynn Lun 4 Jan - 0:34

» District 9 - Neill Blomkamp
par Khärynn Lun 21 Sep - 21:06

» Qui sera le dernier debout ?
par Khärynn Mer 26 Aoû - 0:14

» Brefs commentaires et recommandations sur les films en salles...
par Ponpon Dim 5 Juil - 19:10

» Décès de Bill
par El Nautolan Ven 19 Juin - 18:43

» Jusqu'en enfer - Sam Raimi
par Marushka Ven 19 Juin - 17:48

» Terminator Renaissance
par Malie Mar 16 Juin - 11:23

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 24 le Mer 28 Aoû - 1:36


    Quelle langue pour l'Europe?

    Partagez
    avatar
    Khärynn
    Padawan

    Féminin
    Nombre de messages : 420
    Age : 29
    Localisation : Beauchamps Sur Huillard
    Points : 1003488
    Date d'inscription : 29/04/2008

    Quelle langue pour l'Europe?

    Message par Khärynn le Sam 14 Juin - 16:00

    Question soulevée en Culture Générale.
    La 1ère réponse serait l'anglais. Mais les arguments contre sont percutants: l'anglais n'est pas une langue latine, donc éloignée de beaucoup de pays d'Europe. De plus, l'Angleterre est un des pays les moins engagés dans l'UE, il serait donc malvenu d'élire sa langue pour tous.
    Laquelle alors?
    Je continue à penser qu'il ne peut y avoir que l'anglais mais...
    Contruire l'Europe n'est pas quelque chose d'évident.
    avatar
    Benjamin
    Soyez indulgents, je suis nouveau !

    Masculin
    Nombre de messages : 25
    Age : 29
    Localisation : Paris
    Points : 3685
    Date d'inscription : 13/06/2008

    Re: Quelle langue pour l'Europe?

    Message par Benjamin le Sam 14 Juin - 16:58

    Moi j'ai une autre question : pourquoi faut-il une langue pour l'Europe? On peut construire une entité intéressante tout en gardant les particularités de chaque pays, non?
    avatar
    pilla
    Padawan

    Féminin
    Nombre de messages : 135
    Age : 28
    Localisation : nanterre
    Points : 3713
    Date d'inscription : 23/05/2008

    Re: Quelle langue pour l'Europe?

    Message par pilla le Sam 14 Juin - 17:04

    je serai tentée d'opter pour la langue des signes mais... pour ce qui est de la communication écrite cela risque de ne pas être pratique ^^

    et je pense que c'est justement le côté pratique qui semble ici devoir être prépondérant. pour cela, et indépendament alors de l'historicité des langues européennes, je pense qu'il faudrait choisir la langue la plus facile à apprendre. loin de connaître toutes les langues qui se parlent en europe, il me semble pourtant que l'anglais serait la plus facile.

    il est vrai qu'après une langue témoigne aussi d'une identité et que l'anglais ne saurait témoigner de la spécificité européenne... peut-être faudrait-il alors dans cette optique, réinventer une langue qui convienne à tous. hmm... voilà qui est ambitieux !

    enfin fondamentalement sur cette question, je pense qu'il s'agit de savoir s'il faut considérer la langue de l'europe d'un point de vue pragmatique ou identitaire. les deux me direz-vous, mais je pense que la réponse ne peut s'apporter qu'en privilégiant l'un sur l'autre.

    mais avant de savoir quelle langue convient à l'europe, nous devrions peut-être répondre d'abord à la question de savoir quelle europe voulons-nous...


    benjamin : certes il faudrait garder la spécificité de chaque pays mais enfin... il faut bien que ces pays puissent communiquer tout de même, non ?
    avatar
    Ponpon
    Petit Padawan

    Masculin
    Nombre de messages : 84
    Age : 31
    Localisation : Montpellier
    Points : 3719
    Date d'inscription : 24/05/2008

    Re: Quelle langue pour l'Europe?

    Message par Ponpon le Sam 14 Juin - 21:03

    Il n'y a pas forcément besoin d'avoir une langue européenne "officiel"...qui dit langue officiel dit enseignement obligatoire...qui dit enseignement obligatoire dit priorité sur autre chose et dans ce cas sur à priori la langue française (ou autre suivant le pays) c'est donc une mort annoncé de certaines identité...déclaré une langue officiel est inutile car à notre époque les enfants apprennent une langue de plus en plus tôt, l'anglais en général...le problème de communication entre les "peuples"n'éxiste pas vraiment...n'importe qu'elle neu-neu peut désormais se faire comprendre, et pour ce qui est des milieux professionel (commerce,, finances...) c'est l'anglais qui prime et ce depuis longtemps.

    Vouloir créer une identité commune est actuellement impossible car il y a encore trop de divergence et trop d'écart entre certain pays...ensuite tant que les fondements sur lequel repose l'U.E resteront ainsi, il n'y aura aucune identité, les être humains ne se reconnaissant pas dans les propositions bolkestein (je crois) et celles de Lisbonne (et là c'est inquiètant vu qu'on demande pas l'avis à ces peuples, comment voulons nous créer une identité commune si on prend pas en compte l'avis des personnes concernés)...

    Dévellopons plutôt plutôt une europe sociale, culturelle (promotion de ces cultures et échange des cultures (découvertes tout ça ça) plutôt que l'annihilation de celles ci) et écologique...

    Il est quand même inquiètant que dans l'un des tout premiers articles de la première proposition de constitution, les êtres humains soit au même niveaux que les marchandises pour la circulation...
    avatar
    Camille
    Padawan

    Masculin
    Nombre de messages : 210
    Age : 29
    Localisation : Paris
    Points : 3770
    Date d'inscription : 19/05/2008

    Re: Quelle langue pour l'Europe?

    Message par Camille le Sam 14 Juin - 22:56

    Je reviens sur ce que dit Pilla et également Ponpon.

    En effet, poser la question de la langue, c'est poser la question de l'identité. Mais à l'heure où l'on parle d'identité nationale, de revendications régionalistes et de tensions entre communautés, il semble évident que le problème de l'Europe, aujourd'hui, n'est vraiment pas de penser à une langue commune.

    Et puis n'oublions pas le projet de l'Esperanto, qui a malheureusement échoué au début des années 90, mais qui conserve encore ses sympathisants. D'ailleurs, je lisais encore, il ya quelques mois, un article qui en vantait les mérites. Mais cette langue, hélas, ne bénéficie pas de beaucoup d'intérêt. Qui s'en préoccupe?

    Enfin, l'idée de langue ne sera réglée que si ( et seulement si) l'Europe se reconnait une identité propre et un héritage linguistique commun. Pour le moment, ce sont surtout les échanges économiques et commerciaux qui préoccupent les Etats. Et pour cela, il n'y a rien de mieux que l'anglais.
    avatar
    Khärynn
    Padawan

    Féminin
    Nombre de messages : 420
    Age : 29
    Localisation : Beauchamps Sur Huillard
    Points : 1003488
    Date d'inscription : 29/04/2008

    Re: Quelle langue pour l'Europe?

    Message par Khärynn le Sam 14 Juin - 23:37

    Justement, je posais la question parce que la dite prof m'a fait découvrir un nouveau concept: qu'on pouvait abandonner la nation.
    Mais ça mériterait un sujet à part, et je préfère ne plus poster ici avant de retrouver de la matière à parler ^^ (= mes cours) Smile
    avatar
    Stu
    Petit Padawan

    Masculin
    Nombre de messages : 78
    Age : 28
    Localisation : Paris
    Points : 3711
    Date d'inscription : 20/05/2008

    Re: Quelle langue pour l'Europe?

    Message par Stu le Dim 15 Juin - 14:14

    Ponpon a écrit:Lisbonne (et là c'est inquiètant vu qu'on demande pas l'avis à ces peuples, comment voulons nous créer une identité commune si on prend pas en compte l'avis des personnes concernés)...

    Ah non arrêtez avec cet argument en carton ! (cf. ancien sujet dans lequel je suis intervenu).
    avatar
    Ponpon
    Petit Padawan

    Masculin
    Nombre de messages : 84
    Age : 31
    Localisation : Montpellier
    Points : 3719
    Date d'inscription : 24/05/2008

    Re: Quelle langue pour l'Europe?

    Message par Ponpon le Dim 15 Juin - 15:34

    Stu a écrit:
    Ponpon a écrit:Lisbonne (et là c'est inquiètant vu qu'on demande pas l'avis à ces peuples, comment voulons nous créer une identité commune si on prend pas en compte l'avis des personnes concernés)...

    Ah non arrêtez avec cet argument en carton ! (cf. ancien sujet dans lequel je suis intervenu).

    Tu parles de ce machin là:

    Stu a écrit:D'autant plus que, et même avec toute l'opprobre dont je m'évertue de
    couvrir le Président, l'adoption du Traité n'est pas une injure à la
    démocratie, et ainsi que le dispose l'article 89, alinéa 3, de la
    Constitution du 4 octobre 1958 : "[...] le projet de révision n'est pas
    présenté au référendum lorsque le Président de la République décide de
    le soumettre au Parlement réuni en Congrès". Et la décision d'adopter
    le traité de Lisbonne est d'autant plus démocratique que la
    souveraineté populaire a été renouvelée depuis le précédent refus de
    2005, qui il faut le rappeler, et sans me prononcer sur le texte,
    n'avait porté que dans une portion congrue sur le contenu même du
    projet de Constitution.

    Peut-être...enfin je ne suis pas certain de dire que c'est anti démocratique de le faire passer par le parlement plutôt que par réferendum...je sous entend que c'est totalement illogique...étant donné qu'il y a trois ans de cela il y a eu un refus de cette constitution...et que le livre de Nicolas fait du vélo à Lisbonne est sensiblement le même, en simplifié (en gros on est des débiles pour ne pas avoir compris le premier)...et donc le faire passer en 2008, c'est se foutre de la gueule des gens...je doute qu'il y a eu un changement de mentalité en trois ans, et je doute encore plus qu'un être humain trouve cela respectueux d'être au même niveau qu'une caisse de boulon (oui je me répète mais je suis désolé d'avoir retenu le truc le plus gros que j'y ai lu)...c'est quand même illogique que des gouvernements utilisent des moyens contournés, afin d'arranger les affaires d'une certaine élite, reposant sur une constitution datant de 1958 (c'est celle de la cinquième république et de De Gaulle non?, lui permettant d'avoir plus de pouvoir...c'est dire...)..on a beau toujours être dans la cinquième république, notre société à évolué...il est bizarre d'ailleurs que Nico ne veule pas réformer cet article de la constitution (quand ça l'arrange...)....
    La souveraineté populaire a été renouvellé...oh désolé...on doit donc dire amen à toute les conneries de notre cher president de la république parce que 53% de gens qui ont été impressionés par le Bling bling l'ont élu...on voit le résultat maintenant...même ceux là s'opposent pour la plupart à ce président...

    Il est inquiétant de croire, au nom d'une utopique Union européene que tout ce qu'on propose pour soit disant la faire avancer soient acceptable...il faut arréter de vivre dans un monde ou les abeilles ne piquent pas..l'Union Européene se fera naturellement quand on prendra en compte le paramètre humain plutôt que le paramètre économique...
    avatar
    Baptiste
    Padawan

    Masculin
    Nombre de messages : 331
    Age : 30
    Localisation : Jaillans, ville en mouvement
    Points : 3851
    Date d'inscription : 07/02/2008

    Re: Quelle langue pour l'Europe?

    Message par Baptiste le Dim 15 Juin - 18:01

    Et l'Irlande vient de voter Non au mini-traité, héhé.
    avatar
    Ponpon
    Petit Padawan

    Masculin
    Nombre de messages : 84
    Age : 31
    Localisation : Montpellier
    Points : 3719
    Date d'inscription : 24/05/2008

    Re: Quelle langue pour l'Europe?

    Message par Ponpon le Dim 15 Juin - 20:05

    J'ai lu sur Rue 89 que les Irlandais trouvaient trop "social" ce "nouveau" traité, et qu'ils avaient peur de perdre les avantages économiques de l'UE...au contraire de nous qui nous y sommes opposés de peur de perdre ou de voir fragiliser nos acquis sociaux...
    Encore un bel exemple que la "fabrication" d'une identité commune est difficile.. on a des pays qui ont intégré l'UE pour le miracle économique et qui n'ont aucunes envie de parler d'identité européenne, on connait le célèbre conservatisme britannique (même si cela évolue doucement)...
    avatar
    Benjamin
    Soyez indulgents, je suis nouveau !

    Masculin
    Nombre de messages : 25
    Age : 29
    Localisation : Paris
    Points : 3685
    Date d'inscription : 13/06/2008

    Re: Quelle langue pour l'Europe?

    Message par Benjamin le Lun 16 Juin - 18:28

    Pardon Pilla, mais je suis vraiment en désaccord avec toi. "L'unité dans la diversité" : c'est à cela que je crois. C'est d'ailleurs un sjet iinteressant de philosophie. On croit que parler la même langue va nous permettre de mieux communiquer. Le langage ne peut pas être réduit à sa fonction communicative, c'est bien plus que cela. Chaque langue a ses spécificités, ses particularités. Et ces particularités sont fonctions d'une vision du monde, de la réalité. Faire une langue commune, c'est unifier tous les êtres humains et, comme cela a été dit plus haut, les réduires à leurs aspect économique, utilitaire.

    C'est en tout cas mon point de vue; ce qui me fait dire que ces diversités sont nécesaires, bien qu'elles posent des problèmes dans cette sacrée UE.
    avatar
    Khärynn
    Padawan

    Féminin
    Nombre de messages : 420
    Age : 29
    Localisation : Beauchamps Sur Huillard
    Points : 1003488
    Date d'inscription : 29/04/2008

    Re: Quelle langue pour l'Europe?

    Message par Khärynn le Lun 16 Juin - 19:50

    Et l'Irlande vient de voter Non au mini-traité, héhé.
    ==> Adhésion totale.
    avatar
    Stu
    Petit Padawan

    Masculin
    Nombre de messages : 78
    Age : 28
    Localisation : Paris
    Points : 3711
    Date d'inscription : 20/05/2008

    Re: Quelle langue pour l'Europe?

    Message par Stu le Lun 16 Juin - 21:46

    Ponpon a écrit:La souveraineté populaire a été renouvelé...oh désolé...on doit donc dire amen à toute les conneries de notre cher président de la République parce que 53% de gens qui ont été impressionnés par le Bling bling l'ont élu...on voit le résultat maintenant...même ceux là s'opposent pour la plupart à ce président...

    Tu confonds tout, et tu te laisses aveugler par "l'omniprésidence" de Nicolas Sarkozy. C'est le Parlement qui est le réceptacle de la souveraineté populaire mobilisé pour modifier la Constitution au début de l'année. Et depuis environ 200 ans et la création de l'État de droit, c'est le choix de la majorité qui s'impose. Le décrier au nom de la démocratie est un beau paradoxe.

    Je rappelle au passage que ce n'est pas la ratification du traité - prérogative du chef de l'État (art. 52) - mais la révision constitutionnelle préliminaire à cette ratification qui a été adoptée et décriée en France. Puisque la signature du chef de l'état doit être avalisée par une loi (donc c'est l'Assemblée Nationale, et non pas le Congrès qui intervient), et il n'est évidemment pas concevable d'appeler aux urnes les citoyens à chaque loi (art. 11) devant être adoptée.

    Ponpon a écrit:il est bizarre d'ailleurs que Nico ne veule pas réformer cet article de la constitution (quand ça l'arrange...)....

    Et je rappelle aussi que si les français avaient été appelés aux urnes à chaque modification de la Constitution, ils auraient voté deux fois par an depuis 1998. De quoi dénaturer le référendum, non ?

    Ponpon a écrit:Il est inquiétant de croire, au nom d'une utopique Union européenne que tout ce qu'on propose pour soit disant la faire avancer soient acceptable...il faut arrêter de vivre dans un monde ou les abeilles ne piquent pas..l'Union Européenne se fera naturellement quand on prendra en compte le paramètre humain plutôt que le paramètre économique...

    Nous sommes d'accord, je n'adhère pas à une Union Européenne uniquement basée sur des principes strictement économiques, ce que je récuse - indépendamment du contenu du traité que je ne maîtrise pas assez - c'est simplement le fait de proclamer comme antidémocratique - ou illégitime - une procédure qui ne l'est absolument pas.

    Ponpon a écrit:Peut-être...enfin je ne suis pas certain de dire que
    c'est antidémocratique de le faire passer par le parlement plutôt que
    par référendum...je sous entend que c'est totalement illogique...étant
    donné qu'il y a trois ans de cela il y a eu un refus de cette
    constitution...et que le livre de Nicolas fait du vélo à Lisbonne est
    sensiblement le même, en simplifié (en gros on est des débiles pour ne
    pas avoir compris le premier)...et donc le faire passer en 2008, c'est
    se foutre de la gueule des gens...

    Je rejoins l'avis du constitutionnaliste Olivier Duhamel, qui ce matin
    rappelait qu'on peut demander à un français de se prononcer sur la
    durée de l'élection du Président de la République. On peut aussi lui demander
    de statuer sur le mode de sa désignation. Mais on ne peut décemment pas
    soumettre au jugement d'un français un traité juridique d'une
    complexité inouïe, de plusieurs dizaines d'articles ! C'est une
    aberration en soi, et aucun pays au monde - pas même la Suisse pourtant si coutumière du référendum - ni ne soumet la totalité d'une loi de finance à
    l'arbitrage populaire ni ne met en demeure le code des impôts au
    jugement des électeurs !

    Ponpon a écrit:je doute qu'il y a eu un changement de mentalité en trois ans

    Rappelle moi la popularité de Sarkozy il y a une dizaine de mois ? (Et
    ce n'est pas - dans l'histoire politique récente, les exemples qui
    manquent quant à l'illustration de la volatilité électorale française !)

    Ces deux dernières citations-réponses me permettent de rebondir sur la légitimité intrinsèque du référendum en dehors de tout refus ultérieur. Il est sociologiquement prouvé que selon que le temps soit maussade ou non, les électeurs ouiistes ou nonistes vont accomplir leur devoir civique plus massivement.
    En outre, le référendum dans un seul pays est encore plus aberrant, puisqu'elle le survalorise et lui donne une essence noniste !
    Le référendum, particulièrement dans le domaine européen, à manier avec la plus grande précaution. Parce que dans un pays avec une tradition de pouvoir incarné comme le notre véhiculé par l'élection du Président de la République au suffrage universel direct - tradition qui tend à se renforcer avec l'accroissement de l'utilisation des médias - on ne peut dissocier la réponse à la question de la personne qui la pose. Si le oui est soutenu par le parti au pouvoir, alors le oui apparaît mécaniquement comme une approbation de ce pouvoir et des gouvernants qui le compose tandis que le non cristallise les oppositions ponctuelles et temporaires. On ne peut dissocier la personnalité de celui qui promeut le oui ou le non de l'arbitrage établi par les urnes, comme l'a si bien montré de Gaulle dans sa pratique du référendum.
    Cet exercice est d'autant plus périlleux dans le domaine européen, et ce pour deux raisons, qu'il conviendrait de développer.
    Premièrement, le système institutionnel de l'Union Européenne, si il n'est pas complexe, ne ressemble en rien au modèle institutionnel des pays européens. Les décisions ne se prennent pas au même endroit, on ne situe pas le pouvoir au même endroit ! De quoi en tout cas désorienter les citoyens. D'autre part et c'est une constante européenne là encore, le rôle de bouc-émissaire qu'on force l'Europe à endosser. N'entendons-nous pas sans cesse "On n'y peut rien, tout se décide à Bruxelles" ou "C'est à cause de l'Europe"; alors que ce sont essentiellement les gouvernements qui ont le pouvoir au sein même de l'Union Européenne !

    Difficile de faire voter oui en somme, si on ajoute à un contexte quotidien morose, une défiance ancrée et naturelle envers l'Europe vecteur pourtant de tant de bienfaits, une difficulté patente à comprendre ses institutions ainsi que - à titre d'exemple - des déclarations stupides de Sarkozy, qui ,sortant il y a quelques jours d'un entretient avec Angela Merkel, déclare que si les irlandais votent non, cela ne fait rien "on a un plan B".

    A quand le plan C ?
    avatar
    brainwashed
    Ministère poussièréen de l'immigration

    Masculin
    Nombre de messages : 329
    Age : 29
    Localisation : Paris - Romans
    Points : 3766
    Date d'inscription : 16/06/2008

    Re: Quelle langue pour l'Europe?

    Message par brainwashed le Mar 17 Juin - 1:19

    Je tiens à revenir au sujet d'origine car il est très intéressant.
    On a parlé de langue officielle - qui est choisie par un état pour pour l'administration et le droit, en la confondant par moments avec la langue nationale - qui est adoptée par un groupe social et transmise par l'éducation.

    Parlons nous ici d'une langue que l'on pourrait qualifier de supra-nationale, commune au groupe social européen - s'il existe? Ou bien nous intéressons-nous à la langue qui pourrait faciliter la concorde entre les états par l'intermédiaire, notamment, d'organes supra-nationaux tels que les Cours Européennes ou le Conseil de l'Europe?

    Pour la deuxième possibilité, je pense que l'anglais remplirait ce rôle à merveille, par sa relative simplicité d'apprentissage (et peut-être est-ce déjà le cas, je ne me suis pas renseigné. Si quelqu'un en sait plus?).

    Par contre, je vais m'attarder sur la première possibilité qui me paraît assez déroutante, et je vais rejoindre l'avis de Benjamin. L'Europe s'est construite sur la base de l'addition des cultures, suivant l'idée intéressante que diversité rime avec richesse. La langue (nationale, donc) en fait profondément partie, étant le plus petit dénominateur commun à un groupe (avant même la religion). On a d'ailleurs eu la création, en 92, de la Charte de préservation des langues régionales européennes, à titre d'exemple. Je trouve donc que la question d'imposer une langue commune à toutes les nations d'Europe n'a pas lieu d'être.
    avatar
    Gotch
    Soyez indulgents, je suis nouveau !

    Masculin
    Nombre de messages : 27
    Age : 70
    Localisation : 44700
    Points : 3706
    Date d'inscription : 25/05/2008

    Re: Quelle langue pour l'Europe?

    Message par Gotch le Mar 17 Juin - 8:27

    Benjamin a écrit:Pardon Pilla, mais je suis vraiment en désaccord avec toi. "L'unité dans la diversité" : c'est à cela que je crois. C'est d'ailleurs un sujet iinteressant de philosophie. On croit que parler la même langue va nous permettre de mieux communiquer. Le langage ne peut pas être réduit à sa fonction communicative, c'est bien plus que cela. Chaque langue a ses spécificités, ses particularités. Et ces particularités sont fonctions d'une vision du monde, de la réalité. Faire une langue commune, c'est unifier tous les êtres humains et, comme cela a été dit plus haut, les réduires à leurs aspect économique, utilitaire.

    C'est en tout cas mon point de vue; ce qui me fait dire que ces diversités sont nécesaires, bien qu'elles posent des problèmes dans cette sacrée UE.
    Je pense qu'il faut approuver Benjamin. Une langue ne se comprend que si l'on connaît tout le contexte dont cette langue est la vitrine. La sémantique charge cette langue de beaucoup de non-dits qui sont malgré tout exprimés dans l'agencement des phrases. Ce n'est pas pour rien que le français, jusqu'à une période récente, s'imposait comme LA langue diplomatique, elle était assez précise et verbeuse pour faire passer beaucoup de notions en arrière-plan dont d'autres langages, comme l'anglais, survolaient l'existence : au récepteur de savoir décoder plus ou moins parfaitement ce que l'émetteur voulait dire sans le dire tout en ayant l'air de dire autre chose...
    avatar
    Ponpon
    Petit Padawan

    Masculin
    Nombre de messages : 84
    Age : 31
    Localisation : Montpellier
    Points : 3719
    Date d'inscription : 24/05/2008

    Re: Quelle langue pour l'Europe?

    Message par Ponpon le Mar 17 Juin - 14:42

    Stu: Oh là tant de citation, j'ai l'impression de participer à un concours de qui à la plus grosse kékétte......

    Je ne confonds pas tout...tu t'aveugles à vouloir trop rentrer dans les détails...Actuellement la majorité parlementaire est de quel bord? j'en suis pas certain mais elle est encore de droite non?...mais qu'elle soit de gauche ou de droite, là n'est pas le problème..d'une part si le président a une majorité c'est lui qui donne les grandes lignes ensuite qu'elle soit de gauche ou de droite, elle est majoritairement pour l'union européenne de feu Bolkestein ou de Lisbonne...on sait tous actuellement qu'il n'y a plus véritablement d'opposition à part des partis ou figure qui n'ont que très peu de poids (Bayrou, Besancenot...), qu'une majorité de député ou de sénateurs sont pour cette union européenne et qu'ils avancent sur leur projet tant bien que mal sans se soucier de l'avis des concernés..c'est donc une union européenne d'une élite et pas de tous et par conséquent peut amené à un désamours...

    Encore une fois je ne dis pas que c'est anti démocratique, (la démocratie on lui fais dire ce que l'on veut de toute façon) je dis que c'est illogique et qu'à cause de cela depuis quelque temps il y a une régression de l'idée d'Europe pour la majorité des français et des autres européens qui ne font pas partis de cette élite économique...Il y a un désamours profond de l'europe actuellement pour un nombre incalculabe de raisons (souvent des raisons égoïstes) et beaucoup de choix fait par l'UE n'ont pas fait avancer les choses (élargissment...).

    Tu compares des choses incomparable, la situation française n'est en point comparable avec la situation de l'union européene...nous ne sommes dans la même vitesse de fonctionnement...d'un coté la france ou toute les décisions et réception par le peuple est relativement rapide, de l'autre l'UE, ou le fonctionnement est relativement plus lent...

    Tu as raisons, on ne peut pas tout proposer aux français, c'est connu c'est un neu-neu qui fait des karaoké et regarde le foot...cependant pour une chose aussi importante qui a des répercussions inévitable sur la vie, ne serait-ce que la consultation, serait utile...mais le trucs c'est qu'on l'a déja fait et que le résultat n'a pas plut, donc on le refait sans prendre en compte le premier résultat, ce n'est pas illogique ça?
    avatar
    pilla
    Padawan

    Féminin
    Nombre de messages : 135
    Age : 28
    Localisation : nanterre
    Points : 3713
    Date d'inscription : 23/05/2008

    Re: Quelle langue pour l'Europe?

    Message par pilla le Jeu 19 Juin - 18:43

    benjamin : je ne vois pas en quoi tu n'étais pas d'accord avec moi...
    tu parles de la spécificité des langues comme l'identité de chaque pays et je partage ton point de vue, donc je ne vois pas où est le problème si ce n'est qu'il me semble que tu n'as pas répondu à ma question ^^ : on fait comment pour communiquer dans ces conditions là ? à moins qu'il ne faille totalement laisser tomber la communication ? ou bien se contenter de traducteurs de chaque langue ? que faire ?!
    avatar
    Benjamin
    Soyez indulgents, je suis nouveau !

    Masculin
    Nombre de messages : 25
    Age : 29
    Localisation : Paris
    Points : 3685
    Date d'inscription : 13/06/2008

    Re: Quelle langue pour l'Europe?

    Message par Benjamin le Jeu 19 Juin - 19:49

    C'est tout simplement que je pense que la communication ne se fera pas mieux si tout le monde parle la même langue, pour les raisons que j'ai exposé précédemment. Et puis, comme cela a déjà été dit plus haut, l'anglais est la langue que "tout le monde" parle pour ce qui concerne l'économie. De plus, ce n'est pas parce qu'on fait parti de la même entité que l'on doit parler la même langue...On peut se comprendre même à travers les obstacles du langage, me semble-t-il...
    avatar
    Electra
    Petit Padawan

    Féminin
    Nombre de messages : 75
    Age : 43
    Localisation : belgique
    Points : 3714
    Date d'inscription : 26/05/2008

    Re: Quelle langue pour l'Europe?

    Message par Electra le Jeu 19 Juin - 21:25

    Je pense exactement comme Benjamin, surtout lorsque l'on
    voit combien sont encore très attachés à leur langue régionale. Je dis ça car là je
    viens justement de lire sur le net quelques réactions de lecteurs d'un certain journal face à
    l'amendement de la reconnaissance des langues régionales dans la Constitution,
    alors on est à des années lumière d'une langue commune Européenne, concrètement
    dans la vie de tous les jours!
    avatar
    Baptiste
    Padawan

    Masculin
    Nombre de messages : 331
    Age : 30
    Localisation : Jaillans, ville en mouvement
    Points : 3851
    Date d'inscription : 07/02/2008

    Re: Quelle langue pour l'Europe?

    Message par Baptiste le Ven 20 Juin - 0:20

    L'anglais va reprendre à une échelle mondiale la place qu'avait le latin avant le quinziéme, je sais pas s'il faut lutter.
    Et l'anglais, c'est une trop belle langue.
    avatar
    Benjamin
    Soyez indulgents, je suis nouveau !

    Masculin
    Nombre de messages : 25
    Age : 29
    Localisation : Paris
    Points : 3685
    Date d'inscription : 13/06/2008

    Re: Quelle langue pour l'Europe?

    Message par Benjamin le Ven 20 Juin - 1:52

    C'est du moins une langue assez simple, aussi bien au niveau grammatical qu'au niveau de l'ortographe. De plus, elle a des racines latines et germaniques, ce qui permet à plusieurs pays de la considérer comme une langue accéssible. A cela s'ajoute que c'est la langue de la plus grande puissance du monde...Sinon, le chinois peut-être?
    avatar
    Camille
    Padawan

    Masculin
    Nombre de messages : 210
    Age : 29
    Localisation : Paris
    Points : 3770
    Date d'inscription : 19/05/2008

    Re: Quelle langue pour l'Europe?

    Message par Camille le Ven 20 Juin - 11:46

    Et Fassgodard parle en connaissance de cause ;p

    De toute évidence, l'Europe se reconnaît et se distingue, non comme une entité culturelle, mais comme une union d'entités culturelles et nationales. Tout le problème, au-delà de la langue, est également celui de déterminer une "culture européenne", une sorte d' "exception culturelle" à l'échelle supranationale, que chaque pays membre reconnaîtrait comme étant la base de l'Europe, historiquement, identitairement et culturellement.

    Contenu sponsorisé

    Re: Quelle langue pour l'Europe?

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 20 Juil - 1:52