Poussière Temporelle

Je recherche des administrateurs et modérateurs pour assurer l'activité du forum.

Derniers sujets

» [études de cinéma] Lycée Guist'hau (Ciné-Sup)
par emirkusturica Mer 28 Aoû - 1:21

» Que lisez-vous ?
par Ouroboros Lun 10 Mai - 11:30

» Le Bar du Piaf
par Khärynn Lun 4 Jan - 0:34

» District 9 - Neill Blomkamp
par Khärynn Lun 21 Sep - 21:06

» Qui sera le dernier debout ?
par Khärynn Mer 26 Aoû - 0:14

» Brefs commentaires et recommandations sur les films en salles...
par Ponpon Dim 5 Juil - 19:10

» Décès de Bill
par El Nautolan Ven 19 Juin - 18:43

» Jusqu'en enfer - Sam Raimi
par Marushka Ven 19 Juin - 17:48

» Terminator Renaissance
par Malie Mar 16 Juin - 11:23

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 24 le Mer 28 Aoû - 1:36


    Diary of the Dead

    Partagez
    avatar
    S.
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 978
    Age : 29
    Localisation : Paris
    Points : 2147487589
    Date d'inscription : 04/02/2008

    Diary of the Dead

    Message par S. le Mer 28 Mai - 17:03

    Diary of the Dead, de George A. Romero


    Date de sortie : 25 Juin 2008
    Avec Michelle Morgan, Shawn Roberts, Nick Alachiotis
    Film américain.
    Genre : Epouvante-horreur
    Durée : 1h 35min.
    Année de production : 2007
    Titre original : Diary of the Dead
    Distribué par Bac Films

    Synopsis
    Des étudiants en cinéma tournent, dans une forêt, un film d'horreur à petit budget, lorsque la nouvelle tombe au journal télévisé : partout dans le pays, on signale des morts revenant à la vie.
    Témoins de massacres, de destructions et du chaos ambiant, ils choisissent alors de braquer leurs caméras sur les zombies et les horreurs bien réelles auxquels ils sont confrontés afin de laisser un témoignage de cette nuit où tout a changé.

    ***
    Extrait
    ***
    avatar
    Camille
    Padawan

    Masculin
    Nombre de messages : 210
    Age : 29
    Localisation : Paris
    Points : 3893
    Date d'inscription : 19/05/2008

    Re: Diary of the Dead

    Message par Camille le Dim 8 Juin - 20:17

    Pourquoi pas? Après avoir vu La Nuit des Morts-Vivants ( 1968), j'ai constaté qu'avec Diary of The Dead, Romero renouait quelque part avec son premier film, notamment via l'extrait que l'on peut déjà voir. La fiction du reportage y était déjà présente. Et puis je pense qu'il reste dans la continuité de ses films, dans son genre.
    Ce qui risque d'être moins crédible, c'est justement le tournage par de jeunes cinéastes, qui rappelle beaucoup trop Blair witch.
    avatar
    S.
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 978
    Age : 29
    Localisation : Paris
    Points : 2147487589
    Date d'inscription : 04/02/2008

    Re: Diary of the Dead

    Message par S. le Sam 28 Juin - 18:29

    Sorti, Camille, l'as tu déjà vu ?


    _________________
    " Fernand l'emmerdeur ! Fernand le malhonnete ! c'est comme ça que j'l'appelle moi "
    avatar
    Camille
    Padawan

    Masculin
    Nombre de messages : 210
    Age : 29
    Localisation : Paris
    Points : 3893
    Date d'inscription : 19/05/2008

    Re: Diary of the Dead

    Message par Camille le Sam 28 Juin - 21:48

    Non! Et ce salaud de Benjamin y est allé sans moi!

    Tant pis, j'irais seul, comme un prince!
    avatar
    Camille
    Padawan

    Masculin
    Nombre de messages : 210
    Age : 29
    Localisation : Paris
    Points : 3893
    Date d'inscription : 19/05/2008

    Re: Diary of the Dead

    Message par Camille le Mar 1 Juil - 21:02

    Je précède un article de Fasgodard qui sera, je n'en doute pas, d'une très grand qualité, pour enfin partager mon enthousiasme pour ce petit bijou que nous livre Romero. Déjà sensible à ses précédentes réalisations, je dois avouer que Diary of the Dead est loin d'être un simple film d'horreur, un énième film gore lorgnant sur la technique de la caméra subjective pour nous effrayer. Bien au contraire.

    Je vais relever quelques points intéressants, lesquels seront mieux compléter par le prochain article de Fassgodard.

    Tout d'abord, c'est que Diary of the Dead se met dans le prolongement des autres films de zombies: références diverses ( mort-vivant poussant un cadie comme dans Dawn of the Dead, militaires fascistes ou récupération des bandes d'information de Night of the Living Dead).

    A suivre...
    avatar
    Camille
    Padawan

    Masculin
    Nombre de messages : 210
    Age : 29
    Localisation : Paris
    Points : 3893
    Date d'inscription : 19/05/2008

    Re: Diary of the Dead

    Message par Camille le Mar 1 Juil - 21:59

    Je poursuis. Quelques indications.

    Trois détails que j'ai relevé:

    * Avec le retour des morts sur terre ( idée du film The Death of Death) le monde est à l'envers; idée récurrente chez Romero, elle est matérialisée dans le décor de la chambre de Debra, sous la forme d'un globe inversé.

    * Les zombies ne sont plus qu'un prétexte à Romero pour critiquer le monde. Tant et si bien que jamais jusqu'à Diary le zombie n'avait aussi bien incarné la métaphore de ce qui nous ronge. Dans le cas du film, les images (cf l'article de Fassgodard ).
    Peut-être est-ce trop, d'ailleurs.
    Est-ce que, finalement, Romero a encore besoin des zombies?
    Une séquence, presque expérimentale, superpose images du monde entier ( et qui n'ont pas forcément de rapport avec les zombies mais sont tirése d'informations banales: émeutes, manifestations, scènes de paniques...) et gros plan de bouches. Consommateurs de médias, nous sommes des zombies, nous bouffons de l'info et de l'image sans penser.C'est d'ailleurs ce que précise Jason à un moment du film:
    "Avant, c'était nous contre nous-même. Maintenant, c'est nous contre eux. Sauf que eux... c'est nous".

    * Cependant, Romero reste fidèle à sa conception des zombies, et il en profite pour mettre un bon coup de pied dans le derrière des nouvelles réalisations qui font des morts vivants des enragés parkinsoniens et en manque de chait fraîche. Ses zombies sont lents ( pensons à l'acteur qui joue la momie et qui finit par l'être vraiment, avec le commentaire de Jason: " he ben, tu vas que les morts, ils ne courent pas!").
    Les zombies restent avant tout des cadavres et il n'y a aucune explication de livrée. Les morts reviennent à la vie, on ne sait comment, et quelle que soit la mort. Et c'est bien cela le plus terrifiant, comme le précise un autre personnage au début du film:
    " le problème, ce n'est pas qu'on puisse se réveiller mort, mais que les morts puissent se réveiller".

    Enfin, Romero s'en sort avec brio en montrant bien que c'est un film et qu'un film manipule les spectateurs. Avec cette fiction d'un film-témoignage, de la voix-off de Debra et de ses digressions métaphysiques, Romero nous livre même un hors-cadre inédit: un instant de montage "en direct".

    Face à une autorité déficiente ( religion, gouvernement, armée, professeurs et parents: pensons à la scène hautement psychanalytique du cannibalisme familiale, encore une récurrence chez Romero), le fanatisme audiovisuel devient une obsession du voir et de l'inaction. Le film reste ouvert, ce qui laisse très bien à Romero une marge de manoeuvre pour un numéro 2 ( ou 6), même si l'on espère qu'il trouvera une autre idée de critique sociale.

    Tout cela est bien long, et ne vise aucunement une analyse objective et complète. Mais ce film d'horreur ( qui l'a été, en partie, pour moi, à cause d'une vf moyennement crédible) reste à voir, à comprendre et à apprécier, sous tous ses angles (et il y a même de l'humour).

    Contenu sponsorisé

    Re: Diary of the Dead

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 19 Nov - 18:50