Poussière Temporelle

Je recherche des administrateurs et modérateurs pour assurer l'activité du forum.

Derniers sujets

» [études de cinéma] Lycée Guist'hau (Ciné-Sup)
par emirkusturica Mer 28 Aoû - 1:21

» Que lisez-vous ?
par Ouroboros Lun 10 Mai - 11:30

» Le Bar du Piaf
par Khärynn Lun 4 Jan - 0:34

» District 9 - Neill Blomkamp
par Khärynn Lun 21 Sep - 21:06

» Qui sera le dernier debout ?
par Khärynn Mer 26 Aoû - 0:14

» Brefs commentaires et recommandations sur les films en salles...
par Ponpon Dim 5 Juil - 19:10

» Décès de Bill
par El Nautolan Ven 19 Juin - 18:43

» Jusqu'en enfer - Sam Raimi
par Marushka Ven 19 Juin - 17:48

» Terminator Renaissance
par Malie Mar 16 Juin - 11:23

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 24 le Mer 28 Aoû - 1:36


    Religion, croyance personnelle?

    Partagez
    avatar
    Camille
    Padawan

    Masculin
    Nombre de messages : 210
    Age : 29
    Localisation : Paris
    Points : 3836
    Date d'inscription : 19/05/2008

    Re: Religion, croyance personnelle?

    Message par Camille le Mer 11 Juin - 23:03

    J'ai compris la chose autrement, mais je reconnais que Prenom soulève quelque chose de très vrai: les degrés de foi, et le doute. Même si le doute peut paraître un peu trop philosophique pour s'appliquer à la foi, je lui accorde - tiens, justement - l'embarras du doute. Au contraire: la Foi n'a pas de doutes. C'est une conviction personnelle. Douter, c'est déjà ne plus avoir la foi. Donc, doute et foi sont effectivement incompatibles.

    Prends un jeune lambda: il n'aura pas de foi, parce que, d'abord, ça ne s'inculque pas dans un apprentissage (en ce sens je rejoins Pilla pour laquelle la foi est bien un feu intérieur et qu'elle ne peut pas se partager au risque de s'affaiblir, dans l'idée des degrés de Prenom) et puis parce qu'il ressent énormément de doute. Lorsqu'il aura ce que j'appelle une révélation, une illumination (dans le sens littéral de voir la Lumière), il aura la Foi. Il en va de même pour tout le monde.

    Pour autant, on ne peut pas s'empêcher de ne pas comprendre certains mystères. Mais cela relève-t-il du doute? Non, tout simplement de l'esprit humain qui n'arrive pas à s'en remettre à une instance supérieure et préfère se dire plus grand en remettant en cause tout ce qu'il ne comprend ni ne contrôle. Comprenez-bien: dans le sens des mystères religieux. Un croyant n'est pas un imbécile de jugement critique. Il est humain, mais au-delà de ses doutes sur la vie, il trouve un réconfort dans sa Foi, qui le tient dans sa vie de tous les jours.

    Enfin, cher Gotch, voilà que tu opposes encore à tout prix religion et sience. C'est justifié dans ton cas. Mais la vie, n'est-ce pas justement supporter un poids, celui de l'incertitude de l'existence et de la mort, et de s'en remettre à quelque chose que nous n'entendons pas de notre petitesse? Justement, la Foi, ce n'est pas s'en remettre aux autres, mais s'en remettre à Lui seul et être en dialogue uniquement avec Lui(si on sépare comme moi Foi et religion).
    avatar
    prenom
    Soyez indulgents, je suis nouveau !

    Masculin
    Nombre de messages : 10
    Age : 29
    Localisation : 93
    Points : 3768
    Date d'inscription : 30/05/2008

    Re: Religion, croyance personnelle?

    Message par prenom le Jeu 12 Juin - 0:42

    J'ai trouvé un article très intéréssant sur ce sujet, nous donnant a peu près tous raison, car en parlant de doute, nous ne parlions sans doute pas du même doute Smile Article : Le doute, pour ou contre la foi ?
    avatar
    AllyBook
    Soyez indulgents, je suis nouveau !

    Féminin
    Nombre de messages : 19
    Age : 24
    Localisation : Entre la plume e le parchemin
    Points : 3491
    Date d'inscription : 05/03/2009

    Re: Religion, croyance personnelle?

    Message par AllyBook le Ven 6 Mar - 17:58

    Pour répondre à la question de base, je suis non-croyante. Je pense que cela est aussi une question d'époque et de caractère, et de pleins dautres facteurs, mais je n'ai jamais réussi à croire en Dieu, c'est pour ainsi dire dans ma nature. J'ignore si cela aurait été le cas à une autre époque, mais là, tout de suite, dans ce présent, je n'y crois pas. La science pourrait être une raison, nous sommes heureux de pouvoir nous raccrocher à quelque chose de logique, que nous pouvons dominer et qui est plus "sûre". Je précise que personellement, cela m'irriterait de dépendre tel un pantin d'une puissance plus forte que moi de tous mes faits et gestes. je suis sûrement orgueilleuse, mais si je dois faire quelque chose de ma vie, je ne voudrais pas qu'elle vienne du ressort d'une divine Providence et non de moi, la petite humaine. Mais si ils 'avérait que je me trompais et que le Seigneur existe bel et bien, je n'aurais pas honte à le regarder droit dans les yeux en n'ayant jamais eu à compter sur lui, en ne lui devant rien. J'ai refusé de faire ma Communion. Personne ne m'en a tenu rigueur, ma conscienc est donc tranquille et j'espère ne dépendre que de moi et de mes propres erreurs.

    Contenu sponsorisé

    Re: Religion, croyance personnelle?

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 23 Sep - 22:48